Interviews

Interview Fanny Delaigue (cover Marty et Sandy) de la comédie musicale Grease

Interview Fanny Delaigue (cover Marty et Sandy) de la comédie musicale Grease

Depuis le 28 septembre 2017, la comédie musicale Grease se joue au Théâtre au Mogador à Paris. Cette magnifique adaptation du film Grease de 1978 avec Olivia Newton-John et John Travolta remporte un franc succès auprès du public.

À cette occasion, j’ai eu l’immense honneur d’interviewer la cover de Marty et Sandy, dans l’ensemble Vicky (Fanny Delaigue).

Comment s’est passée ton audition pour Grease ? Quels sont les titres que tu as interprété lors de ton passage ?  Pour quel rôle avais-tu passé le casting ?

Fanny Delaigue : Le casting de Grease a été un des plus longs que je n’ai jamais passé. J’ai eu 10 rendez-vous en tout étalés sur 2 mois. 
D’abord de la danse, ils nous ont appris une chorégraphie du show, on était plus de 900…et puis du chant. J’ai eu la chance d’être convoquée sur CV pour le rôle de Sandy donc j’ai chanté directement Hopelessly devoted to you. Et puis les tours d’après ont été du théâtre, on a joué la scène de la cantine avec plusieurs combinaisons de groupes de filles, ils ont voulus aussi me tester en Marty à ce moment là. donc j’ai passé les 2 rôles dès le 3eme tour. 
Et puis du théâtre en Sandy, la cantine avec les filles et puis la scène du Drive In avec Danny. 
Puis de nouveau du chant, danse…les derniers tours ont été des journées d’ateliers avec tout.

Quelle a été ta réaction lorsque tu as appris que tu faisais parti du casting et, en plus de jouer sur la scène du théâtre Mogador ?

Quand j’ai eu le coup de téléphone de la production pour me dire que j’étais prise…c’était tellement un rêve qui se réalisait…J’ai vu tous les shows à Mogador depuis Mamma Mia, chaque année avec des étoiles plein les yeux en me disant « un jour je veux jouer sur cette scène, dans ces shows à la Broadway…! »…et chaque année je passe les auditions en allant plus ou moins loin dans les tours mais sans forcément être prise, il faut vraiment tomber sur le show qui correspond à son profil et avoir le niveau artistique…et cette année.. c’est arrivé !
j’ai mis du temps à y croire…et surtout qu’on me propose 2 doublures dont le rôle principal…c’était inespéré !!
Au début j’ai vu ça comme un énorme challenge sans savoir si j’en étais vraiment capable…et puis je ne me suis pas posé de questions et j’ai foncé, bossé, et aujourd’hui je suis tellement heureuse sur le spectacle…l’expérience a dépassé mes attentes. 

Comment s’est passée ta première rencontre avec les autres membres de la team ?

Il y a des artistes que je connaissais déjà, avec qui j’avais partagé la scène sur d’autres projets et c’était un vrai bonheur de les retrouver.
D’autres que j’avais vus et admirés sur scène, j’étais honorée et ravie de les rencontrer et ils se sont avéré aussi géniaux humainement que ce qu’ils sont talentueux.
Et puis les nouvelles têtes, des artistes que je n’avais jamais eu la chance de croiser et que j’ai découvert avec joie.
En fait ce cast est humainement à l’image du spectacle. Des gens frais, rayonnants, au contact facile et passionnés. La première rencontre a donc été très simple, sur le ton du sourire, tout le monde était heureux d’être là et de défendre ce projet.
Je me suis tout de suite sentie bien, et cette ambiance là perdure, on a de la chance d’avoir une équipe comme celle-ci, que ce soit les artistes ou les autres corps de métiers, musiciens, habillage, make up et coiffure, techniciens….on est tous au service du spectacle et épanouis dans notre métier. ça fait du bien de travailler comme ça. 

Le soir de la première date de Grease ouverte au public. Comment te sentais-tu avant ton entrée en scène ?

Je me souviendrais toujours de cette première. Il y avait un mélange de beaucoup de choses.
De l’excitation parce qu’on a répété de manière très intensive et on avait vraiment hâte de jouer devant un public, de voir comment les gens allaient réagir à l’histoire qu’on raconte et à l’ambiance dans laquelle on veut les transporter…J’avais vraiment hâte que le rideau s’ouvre.
Un petit peu de trac, parce que c’était le résultat de deux mois de travail acharné, on ne savait pas si les gens allaient sortir avec le sourire ou un peu déçus par rapport à l’image qu’ils avaient du film etc…donc la petite boule au ventre.
Et puis au-dessus de tout ça, une adrénaline incroyable pour ma part, de voir mon rêve se réaliser, jouer au théâtre Mogador, dans un spectacle de répertoire Broadway, beaucoup d’émotions de fouler cette scène devant tous ces gens.

Après la préparation, quelle est la première chose que fais avant de monter sur scène ?

Pour moi le spectacle et la comédie musicale c’est avant tout un travail d’équipe et un partage de troupe. Je ne me vois pas commencer le spectacle sans me connecter avec les autres artistes, musiciens etc…Une fois que je suis prête, j’aime bien croiser un peu tout le monde et faire un Toï Toï personnel (un petit geste partagé qui nous connecte) ou alors avoir le temps de faire un Toï Toï collectif avec toute la troupe.
Je trouve ça important d’aller sur scène tous dans la même direction, pour être sûre qu’on est tous ici et maintenant, à partager le même moment et pouvoir emmener le public avec nous.

As-tu des points communs avec le rôle que tu joues ? Si, oui lesquels ?

C’est avec Vicky (mon personnage dans l’ensemble) que j’ai le plus de points communs parce que je l’ai construite à partir de moi. On a ce côté solaire et énergique en commun, toujours souriante, et avec un peu d’ambition (Vicky veut devenir présidente des états unis…) 

Avec Marty, j’ai sa folie en commun. Elle est fraîche, féminine (côté de moi que j’explore de plus en plus) et elle est un peu perchée, sur sa planète et ne voit pas toujours la réalité des choses…un côté que je peux avoir aussi dans un sens. 

Sandy et moi on se ressemble par contre sur la sincérité de ce qu’on est. Chacune à notre manière mais en tout cas pour moi Sandy est très honnête dans sa façon de s’exprimer, elle dit ce qu’elle pense et elle est dans l’empathie, une qualité humaine qui pour moi est une des plus importante ! Elle se soucie des gens qui l’entourent.

Quelle est ta chanson et ton tableau que tu aimes jouer dans le spectacle ?

Pour Vicky : j’adore faire le tableau des nuages, c’est un ovni dans le show, les costumes sont fous et c’est un tableau qui permet plus d’interprétation. 

Pour Marty : Freddy my love est un bonheur à jouer et chanter, partager ça avec les filles, c’est un moment de complicité très chouette, et la chanson est très fun a chanter, avec le côté pin up, les cuivres, et l’histoire m’amuse. 

Pour Sandy : J’aime beaucoup Summer Night, c’est très frais de raconter l’été, tout le monde  est là et c’est un tableau très positif, rythmé, et c’est la première fois que Sandy se permet une petite folie de s’exprimer en public.

Si tu devais changer de rôle avant la fin de casting. Lequel choisirais-tu ? Et pourquoi ? 

Je ris souvent avec le fait que j’adorerai jouer Miss Lynch ! Je l’imite en coulisses, le ton de voix de Céline et ses répliques que je connais (presque) par cœur !! ça me ferait rire d’aller dans le contre-emploi, me mettre dans la peau d’un personnage plus âgé, comique mais sincère, et surtout en contact avec le public, le côté Stand Up m’attire et ça me plairait de me mettre au défi avec ce rôle.

Sinon celui de Kenickie, parce que Greased Lightning est un tableau génial à défendre, et j’aime la folie furieuse du personnage que Yanis propose.

Si tu devais faire de la pub pour Grease en deux phrases ou deux mots. Que dirais-tu ?

Vous ne trouverez pas en ce moment un spectacle aussi Solaire, Rayonnant, Énergisant, Frais, Léger et qui fait autant de bien au moral que Grease…VENEZ !

Tes premières impressions quand tu as interprété Sandy pour la première fois sur scène ?

C’était merveilleux. Ce rôle n’était pas vraiment gagné pour moi à interprété, la partition n’est pas facile et j’ai du calmer un peu ma nature expansive pour trouver une Sandy sincère mais fragile et en recherche d’elle même.J’ai donc fait un gros travail de recherche de jeu, de corporalité et de chant pour réussir à proposer une Sandy qui tienne la route, et qui soit surtout très différente du personnage de Marty (que je double aussi) parce qu’elles sont opposées sur énormément de points…il fallait proposer un personnage totalement différent, dans le corps, dans le jeu, dans le timbre de voix en chant…
Ma première a été un énorme défi que je suis plus qu’heureuse d’avoir relevé.
La troupe et tous les corps de métier ont été incroyables avec moi, beaucoup de soutien.
J’étais stressée parce que je ne voulais pas décevoir, ni me décevoir. Concentrée, pour ne pas oublier tout ce que j’avais trouvé en séance de travail. Et surtout très émue. Chargée de beaucoup de bonheur et de fierté. Un autre rêve se réalise. Et les sensations sur scène ont été très intenses.
Beaucoup de mes amis et famille se sont déplacé pour partager ce moment avec moi, et je ne les remercierai jamais assez…c’était très fort pour moi. Un moment que je n’oublierai jamais.

 

Merci Fanny d’avoir répondu à ses questions

Crédit photo : Anthony PASSANT

Écrit par -

1 commentaire

  • Grease, le musical : la réussite d'une belle adaptation d'un film culte 01/06/2018 at 22:36

    […] avoir recueilli plusieurs interviews des artistes (Astou Malva Gueye, Emmanuelle N’zuzi, Fanny Delaigue, David Sollazzo ). Il serait peut-être temps de faire mon debrief sur le […]

    Répondre
  • S'il vous plaît poster vos commentaires et avis

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Send this to a friend